EVENEMENTS POKER
CASINO ROYAT news et calendrier Facebook
ON-LINE
CHILL OUT SOUND
ELECTRO SOUND

INTERVIEW LHERMET

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

INTERVIEW LHERMET

Message  Mary Jane le Lun 11 Avr - 23:01

Ben puisque c'est comme ça, je vais la faire vivre cette rubrique moi!!

Jean-Marc Lhermet " Nous avons tous envie de retrouver le parfum de la victoire "



Le Manager sportif de l'ASM Clermont Auvergne évoque la fin de saison des " Jaune et Bleu ", et revient sur le recrutement haut de gamme du club.


Info - Il reste trois matches de championnat dont deux à l'extérieur, la fin de saison s'annonce haletante…
Jean-Marc Lhermet - Le point positif, c'est que nous avons notre destin entre les mains. En gagnant deux matches, cela devrait être suffisant pour se qualifier. Certes, il y en a deux à l'extérieur, au Stade Français et à Toulouse. Cela s'annonce donc diffi-cile, mais nous avons les moyens de le faire. En tout cas, il s'agit d'un beau challenge.

I. - Ne pas être dans les six serait un vrai constat d'échec, non ?
J.-M. L. - Oui, mais le bilan, on le dressera une fois la saison terminée. On fait tout pour être dans les six. Le 8 mai, on fera un bilan de la première phase du championnat. Aujourd'hui, il est trop tôt pour parler de cela.


I. - L'ASM Clermont Auvergne peut-elle conserver son titre ?
J.-M. L. - Bien sûr. Nous en sommes capables, c'est évident. Malgré tout, nous avons eu une saison contrariée par différentes choses. Tout d'abord, une naturelle dé-compression post-titre. Les joueurs ont dépensé beaucoup d'énergie et il y a tellement longtemps qu'ils attendaient cela. D'autre part, nous avons eu beaucoup de joueurs sélectionnés, blessés ou suspendus. Les gars sont aussi fatigués car les quatre saisons précédentes ont été très longues puisqu'ils sont allés à chaque fois au bout. On sent que le groupe est fatigué physiquement et mentalement. Tout cela explique en partie la situation dans laquelle on se trouve aujourd'hui.
Mais sur la fin de saison, tout est possible. L'équipe peut rivaliser avec n'importe qui. Et puis, nous avons tous envie de retrouver le parfum de la victoire.

I. - Parlons du recrutement pour la prochaine saison. Neuf joueurs au total. Sur le papier, c'est le plus important de ces dernières années.
J.-M. L. - Nous avons une politique basée sur la stabilité. Pour avoir une perfor-mance pérenne, il faut avoir un groupe stable. Sur les quatre dernières saisons, les ar-rivées et les départs ont été limités, en sachant aussi que l'on s'appuie beaucoup sur la formation. Maintenant, il ne faut pas tomber non plus dans un confort et fonctionner en vase-clos. C'est pourquoi, il était nécessaire de régénérer le groupe en opérant un turn-over plus important. Il fallait le bousculer un peu pour remettre de la concurrence et de la fraîcheur.
Et puis il fallait tenir compte aussi de la coupe du monde. Huit journées de cham-pionnat se disputeront sans les internationaux. L'objectif est de présenter une équipe compétitive, quantitativement et qualitativement, pendant toute cette période, même si sur le fond, cela risque de fausser l'équité sportive du Top 14.

I. - Ce recrutement haut de gamme va-t-il induire une augmentation du budget du club (20,5 M d'€ cette saison) ?
J.-M. L. - Il augmentera certainement un peu. Nous avons neuf joueurs qui partent, neuf autres qui arrivent et la balance n'est pas loin d'être équilibrée. Il y aura une aug-mentation de la masse salariale mais qui n'est pas exorbitante. De toute manière, la LNR impose une limite. La masse salariale ne doit pas dépasser 55 % du budget du club. A cela s'ajoute un " salary cap ", mis en place l'an dernier. Il s'agit d'une enve-loppe maximale charges comprises que le club doit accorder au recrutement de ses joueurs et entraîneurs. Son montant est fixée à 8,7 M d'€.


I. - Les joueurs se plaignent de saison trop longues, qu'en pensez-vous ?
J.-M. L. - Il y a forcément trop de matches. La plus belle aberration est celle des doublons entre les matches du championnat et ceux de l'équipe de France. Après, il y a aussi le rythme imposé aux internationaux, qui réalisent trop de matches dans une an-née. Le constat est facile à faire mais les solutions sont très dures à trouver. Les trois structures que sont l'équipe de France, la Ligue de rugby et l'ERC gèrent chacune leurs intérêts, souvent divergents. Finalement, on se retrouve dans la réflexion autour du meilleur compromis possible mais pas dans celle du meilleur championnat possible. C'est dommage car tout le monde en pâtit.


Propos recueillis par Jean-Paul BOITHIAS-InfoMagazine

avatar
Mary Jane

Messages : 718
Date d'inscription : 27/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: INTERVIEW LHERMET

Message  kungfumax le Sam 14 Mai - 1:57

En route pour les 1/2 bounce bounce , aller l'ASM cheers
avatar
kungfumax

Messages : 801
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 36
Localisation : chareil cintrat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum